Quelques conseils pour s’entraîner à dessiner pendant l’été par Laurent Besson

Afin de progresser encore, ou tout simplement pour ne pas perdre les acquis en dessin, il serait bon que toutes les abeilles de La Ruche prennent le temps de faire quelques croquis durant l’été. Pour les étudiants futurs, prenez des notes…

Je recommande d’aller dessiner dehors. Il fait bon, il y a de beaux parcs et autres espaces ouverts qui se prêtent à l’exercice.
À ce sujet, il ne faut pas oublier qu’un bon dessin n’est pas forcément un dessin fait en trois heures ou plus ! Il faut d’abord être inspiré par ce que l’on va montrer, et projeter mentalement son impact visuel sur la feuille. Par contre, pour un bon dessin, il est toujours recommandé d’avoir du bon papier !
Personnellement, je conseillerais aux étudiants d’utiliser des bics, et autres stylos à gel d’encre ou « Posca », pour avoir tout de suite une présence assez contrastée sur la feuille.
Une fois ces recommandations énoncées, il me reste à vous indiquer quelques bonnes adresses !

Le café de la mosquée de Paris
Pour contrôler ses connaissances en perspective, avoir l’impression d’être en vacances au Maroc. De plus, le cadre et le mobilier sont très dépaysants, et l’on peut aussi terminer par une séance au hammam, moyennant quelques euros.

Le jardin du musée Rodin
Pour dessiner les sculptures en plein air et le jardin.

Les jardins des Tuileries
Ce lieu est magnifique d’un bout à l’autre ! On dessine les superbes sculptures de Maillol, les allées, les bassins avec les maîtres nageurs ! Il y a aussi de très belles vues des jardins sur la Tour Eiffel, et de l’autre côté, c’est le bâtiment du Louvre.
Vous pouvez stationner sur l’herbe, et une buvette qui fait des sandwichs se trouve tout à côté du Carrousel du Louvre.

Si vous voulez aller voir des expositions, n’oubliez pas qu’il est toujours bon d’y aller avec un carnet de croquis. En effet, on se rappelle bien mieux de ce que l’on a vu lorsqu’on l’a dessiné. C’est également un bon moyen de pratiquer les croquis rapides où l’on se concentre à ne montrer que ce qui est essentiel.
Une dernière donnée importante : lorsque vous allez voir une exposition, cherchez à y aller avec un ou deux amis, afin de parler entre vous de ce que vous voyez, d’échanger et de pousser plus loin votre regard et votre analyse critique.
Pour ce qui est des expositions, Paris est une ville très riche !

Artemisia, talentueuse peintre italienne, est mise à l’honneur au musée Maillol jusqu’au 15 juillet 2012 (www.museemaillol.com).
Je me suis donc rendu à cette exposition pour vous faire part de mes impressions. Tout d’abord, j’ai été frappé par sa maîtrise du portrait et l'audace qu'elle a pour chercher et proposer des angles de vue originaux. On sent dans ses tableaux une envie de montrer des histoires en peinture, une occasion pour réviser la mythologie. Il y a dans sa peinture une sensation de jeunesse, une envie de faire bouger les choses !
Pour encore plus d’informations sur cette artiste, Agnès Merlet a réalisé le film « Artemisia » en 1998. Ce film montre bien ce qu'on attend du regard d'un peintre, et également ce qu'est l'envie de peindre, l'envie d'apprendre, il est très instructif et bien fait. De plus, il y’a pleins de conseils utiles afin de mieux pratiquer le dessin.

Gerhard Richter s’expose à Beaubourg jusqu’au 24 septembre 2012 (www.centrepompidou.fr)
Grand peintre contemporain, il est aussi à l’aise dans la figuration que dans l’abstraction. Ce qui me marque le plus dans son travail, c’est qu’il nous montre que la création est un dépassement de la réalité (comme on peut le constater chez tous les grands peintres). Pour terminer, sur Richter, je signale qu’il y a un film qui vient de sortir : « Gerhard Richter Painting », de Corinna Belz, et que ses dessins et travaux sur papier sont exposés au Louvre jusqu’au 17 septembre 2012.
Pour en savoir plus, consultez entre autre la revue Beaux Arts.

Bon été et bon enrichissement.
Laurent BESSON