De février à avril, trois séances de modelage consacrées au modèle vivant ont été organisées : tout d'abord en modelant et dessinant devant le modèle, puis en reprenant les meilleurs dessins pour les transférer en bas-reliefs.
La méthode, de l'épure au modelage via l'ébauche, vise à conserver et à retranscrire les qualités plastiques dans un autre langage, en enrichissant l'expression. Elle oblige à penser la lumière, le volume, le support et le cadre dans une réalité matérielle.
Cette approche pédagogique propose de nouvelles entrées qualitatives ; elle permet aussi à certains étudiants moins à l'aise en tracé de se découvrir de nouveaux champs de valorisation.