La Manaa s’organise autour de trois étapes : tout d’abord, les cours se concentrent sur le dessin, puis arrivent les cours en recherche appliquée (communication visuelle, design d’espace, design de mode et textile, et design de produits), enfin, l’élève choisit un des domaines en Arts appliqués. La Manaa est aussi rythmée par les matières générales : anglais, mathématiques,
sciences-physiques mais aussi des cours en géométrie perspective, Arts Techniques et Civilisations et initiation à l’informatique.
Revenons à la première étape par thème abordé.

Dessin statuaire : du modelage au modelé (photos 1 à 5)
Souvent mésestimée, la pratique du dessin statuaire est une expérience plus libre que le modèle vivant : chacun choisit la sculpture à réinterpréter, les angles de vue et d'éclairage, et les modes d'expression à mettre en jeu pour restituer sur le papier une oeuvre déjà puissante. Le choix d'Auguste Rodin permet d'appréhender, par le passage de trois à deux dimensions, l’accès crucial du modelage au modelé.

Modèle vivant : des progrès spectaculaires (photos 6 à 12)
La quasi-unanimité des étudiants est totalement novice, et pourtant les deux séances de modèle vivant de l'intensif présentent des progrès spectaculaires : l'accent est mis sur la composition par l'équilibre dynamique des masses, la variété des textures, la force des éclairages. Par la suite, les techniques de l'encre et de l'aquarelle viendront enrichir le vocabulaire plastique.

Perspective ("ma chambre") : un véritable jeu (photos 13 à 17)
Rigoureusement construites grâce à la méthode de perspective rapide par les lignes de mesure, les dessins en vue verticale simulent sur une simple feuille et sans orientation privilégiée, la maquette d'un espace intime, rêvé, ludique.
Cet exercice très libre vise à rendre aisée et agréable une discipline trop souvent perçue comme rébarbative et longue, alors qu'ici sa pratique fondée sur une approche théorique solide devient un véritable jeu.

Portraits : une méthode de construction en volume (photos 18 à 24)

Avec les mêmes approches par masses, le portrait dessiné sur la base d'une méthode de construction en volume offre dès les premières expériences une qualité plastique encourageante. Par la suite, et pour relier cet exercice au dessin du corps et au dessin statuaire, deux séances de modelage d'argile avec modèle vivant proposeront un panorama des trois principales techniques de la sculpture.

Guillaume Revault d’allonnes